Situation administrative

FOUESNANT, ou Fouesnant - Les Glénan, chef-lieu du canton de Fouesnant (situé au sud de la Cornouaille, le canton de Fouesnant comprend sept communes : Fouesnant et les îles des Glénan, La Forêt-Fouesnant, Saint-Evarzec, Pleuven, Clohars-Fouesnant, Gouesnach et Bénodet)

La commune de Fouesnant fait partie de l'arrondissement de Quimper, chef-lieu du Finistère. C'est la principale commune de la Communauté des communes du Pays de Fouesnant, créée en 1993, qui a pris la place du SIVOM, avec une extension des responsabilités par rapport à ce dernier.

Nom breton: FOEN.

La commune de FOUESNANT fait partie de l'arrondissement de Quimper.

{phocamaps view=map|id=1}

Elle est le chef-lieu du canton de FOUESNANT qui compte sept communes.

Superficie : 3 276 hectares

Population : 6 683 habitants en 1990 (+23 % par rapport à 1982)

L'Archipel des Glénan fait partie du territoire de la commune de FOUESNANT. Il se situe à environ 18 Km de nos côtes. Le site est classé et bénéficie de plusieurs procédures de protection (ZNIEFF,...). Toute cueillette y est strictement interdite.

L'étymologie de Glénan est incertaine et plusieurs hypothèses sont donc avancées : vallée, claire, cercle de mer, chambre...

Il est un fait que les îles forment un cercle avec en son centre une mer plus calme et peu profonde baptisée "La Chambre".

Les falaises rocheuses de Beg-Meil sont surmontées de "dunes perchées" qui furent plantées aux alentours de 1900. Grâce à un sous-sol de terre à quelques mètres sous le sable, les pins et cyprès atteignirent rapidement une très grande taille malgré les tempêtes et la proximité de la mer. Cette magnifique pinède est largement responsable de la notoriété de Beg-Meil sur le plan touristique.

LE CAP-COZ

Le Cap-Coz (Vieux Cap) est un étroit cordon de sable qui se termine à l'Est par un petit îlot rocheux. Son profil a très sensiblement varié depuis 1840 sous l'effet de modifications successives de la dynamique des houles.

En effet, si le cadastre de 1840 dessine le Cap-Coz en trait continu, une carte de l'Atlas du Ministère de l'Intérieur levée entre 1850 et 1880 montre que le Cap-Coz s'est rompu et qu'il n'est plus relié au continent.

La Pointe de Mousterlin (classée ZNIEFF)est le centre d'un site particulièrement original et intéressant. Deux cordons de dunes accrochés au platier de Mousterlin isolent deux zones amphibies d'aspects radicalement différents. A l'Ouest, la Mer Blanche où le flot pénètre chaque jour. A l'Est, le polder de Mousterlin pratiquement soustrait à l'influence des eaux marines depuis plus de 60 ans.

­