Samedi 9 avril 1994

Eole bouscule le programme nautique de l'E.S.0.P.

Dans le cours de la deuxième semaine du mois de mars, la municipalité de Fouesnant, à travers la Société d'Economie Mixte (SEM) chargée de la promotion touristique de Fouesnant (nous lui devons notamment l'expression "Fouesnant les Glénan") était avisée qu'une trentaine d'étudiants de l'Ecole Supérieure d'Opticiens de Paris (E.S.O.P. 82 rue Curial, 75019 Paris) avait envisagé d'effectuer une croisière verte sur la côte sud de Bretagne durant la fin de semaine pascale.

Cette navigation consistait, après avoir armé quatre bateaux F.5, loués à l'entreprise Locabateau à Concarneau, à effectuer le périple suivant

  • samedi 2 avril : Concarneau - île de Groix, visite des sites naturels de l'île
  • dimanche 3 avril : Groix – Saint-Nicolas de Glénan, réception par l'adjoint au maire chargé des îles puis visite, sous la direction de l'animatrice nature de la commune, de la plus petite réserve naturelle de France à Saint-Nicolas où le fameux narcisse de Glénan, variété endémique, est en début de floraison
  • lundi 4 avril : Saint-Nicolas - Bénodet puis retour à Concarneau.

Joli programme ma fois mais, c'était compter sans la participation de Eole qui avait décidé de bousculer un peu les choses, histoire de montrer à ces jeunes parisiens qu'il fallait compter avec lui.

L'avait-on consulté ? l'avait-on seulement avisé de la mise sur pied de cette petite croisière ? Toujours est-il que dès le samedi des vents de force 7 à 8 soufflaient sur les flots créant une houle de 5 à 8 mètres de creux ce qui eut pour effet d'annuler les sorties prévues.

Et le samedi saint, les étudiants de l'ESOP eurent, pour ces raisons, tout loisir de visiter et d'admirer la ville close à Concarneau.

Cependant, le dimanche de Pâques, les jeunes gens, un peu frustrés, firent bravement une tentative de sortie en mer.

Bravant les éléments, deux bateaux hissent les voiles et naviguent ,jusqu'à l'île aux Moutons. Puis une deuxième sortie est organisée pour permettre à la deuxième bordée de goûter aussi aux plaisirs des embruns et paquets de mer.

Et nos jeunes moussaillons et moussaillonnes semblaient ravis d'avoir osé affronter les éléments.

Pour limiter leur déception de n'avoir pu exécuter la totalité de leur programme, la municipalité de Fouesnant, après avoir offert à ces jeunes navigateurs un bon "coup de cidre" (médaille d'or du concours du cidre 1993 je vous prie) ainsi qu'un jus de pommes accompagné de galettes, le tout comme il se doit, purs produits du terroir fouesnantais, proposait, avec l'accord du directeur de la SEM, de transformer le périple marin, mis à mal par Eole, en randonnée terrestre.

Et c'est ainsi que vers 16h, sous la direction de Hélène Denoix, animatrice nature de la commune, les élèves de l'E.S.O.P. ont pris la direction de la Maison des Marais à Pen Foulic, pour visiter l'ancienne pisciculture, créée en 1840 par M. de Poulpiquet. Malheureusement, ce bassin aquacole n'est plus en activité depuis que les grands froids de 1962-1963 ont fait périr la faune piscicole.

Nous espérons cependant que ces sympathiques élèves de l'Ecole Supérieure d'Opticiens de Paris garderont néanmoins un bon souvenir de leur passage dans notre région et y reviendront, ne serait-ce que pour connaître nos îles lorsque la nature est plus clémente.

Jean Puloc'h

­